Version imprimable de cette page Version imprimable

Maison Relais (ex Pension de Famille)

Habitat communautaire de petite taille associant la jouissance de logements privatifs à la présence de lieux collectifs. Un hôte ou un couple d’hôtes est chargé du fonctionnement de la maison, ainsi que de son animation et de sa convivialité.

Forme particulière de résidence sociale, les maisons relais sont des habitats communautaires de petite taille associant la jouissance de logements privatifs à la présence de lieux collectifs. Un hôte (ou un couple d’hôtes) est chargé du fonctionnement de la maison, ainsi que de son animation et de sa convivialité.

Ces structures sont destinées à fournir un logement, sans limitation de durée, à des personnes, qui ne peuvent trouver un équilibre de vie dans un logement individuel autonome, en leur permettant de :

  • lutter contre la solitude, en offrant une resocialisation par la fréquentation de lieux collectifs (salle de réunion, cuisine, …) ainsi que par des activités collectives (réunions, repas, …)
  • assurer une certaine sécurité par la présence de l’hôte
  • favoriser le lien social
  • constituer, pour ceux qui le peuvent, une étape vers l’accès à un logement individuel autonome

Elles sont destinées à accueillir des personnes à faible niveau de ressources dans une situation d’isolement ou d’exclusion lourde, dont la situation sociale et/ou psychologique, voire psychiatrique, rend impossible, à échéance prévisible, leur accès à un logement ordinaire.

Elles permettent l’accès à un logement individuel à des personnes en situation de handicap psychique, stabilisées mais qui restent confrontées à des difficultés importantes et n’ayant pas jusqu’alors pu accéder, ou se maintenir dans un logement autonome.

Pour ces personnes, il est souhaitable que soit associé à la maison relais une structure d’accompagnement (SAVS SAVS Service d’Accompagnement à la Vie Sociale ou SAMSAH SAMSAH Service d’Accompagnement MédicoSocial pour Adultes Handicapés ) qui accompagne la personne vers une plus grande autonomie.

Les logements sont de type T1, avec équipements sanitaires et cuisine équipée. Les espaces collectifs comportent une salle de réunion, un espace détente avec bibliothèque et télévision, une buanderie avec machine à laver et sèche linge, une cuisine familiale.

La mission confiée à l’hôte est celle d’une "gestion rapprochée" : organiser la vie quotidienne de la maison, assurer une "présence sociale" l’animation, être en capacité de rassurer les résidents.

Le financement de l’hôte est assuré par une subvention DDCS, Direction départementale de la cohésion sociale [1].

Le résident, locataire de son logement, paie une redevance, loyer et prestations, pour laquelle il bénéficie d’une aide « APL Foyer ».

Les maisons relais sont placées sous la compétence de la DDCS, Direction départementale de la cohésion sociale.

[1] Sauf pour les départements 75, 92, 93, 94 pour lesquels l’ARS IdF a créé la DRIHL, Direction régionale et Interdépartementale de l’Hébergement et du Logement, autorité de tutelle des maisons relais