Version imprimable de cette page Version imprimable

L’alcool, la drogue, symptômes de troubles psychiques

Un psychiatre à qui l’on demandait "mais pourquoi se drogue-t-il ?" répondait :
Mais … parce qu’il souffre.

L’abus de drogues ou hypnotiques en tout genre concerne de très nombreuses personnes atteintes de troubles psychiques. Ces consommations ont autant pour but de calmer l’angoisse entraînée par les symptômes psychotiques que d’éprouver un certain plaisir.

Elles peuvent entraîner une accoutumance, une dépendance.
Le cannabis consommé de façon importante, diminue de façon notoire l’effet des médicaments.
L’alcool, selon le patient, aggrave son état dépressif ou le rend agressif.

Le spécialiste jugera de la réalité et de la gravité de l’addiction et proposera éventuellement des moyens pour amener la patient vers une modération de ses consommations.

Il apparaît aussi que la stabilisation de la maladie fait baisser la consommation de substances toxiques.