Soins sans consentements : il faut entendre le CGLPL !