Version imprimable de cette page Version imprimable

#dansmatete : un événement pour briser les tabous sur les maladies psychiques

le 1er octobre 2019 -

JEUDI 10 OCTOBRE 2019

Les laboratoires Otsuka & Lundbeck lancent, en partenariat avec l’Unafam, le dispositif #dansmatete, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Santé Mentale

Un événement inédit, dont le thème sera révélé au grand public le jour J

NATACHA BIRDS customisera en live le cabinet de curiosité #dansmatete, pour lever les idées reçues sur une maladie mentale touchant près de 600 000 personnes en France.
Dans ce cabinet de curiosité, les passants seront plongés dans l’univers de cette maladie, du point de vue des personnes touchées et de leurs proches.

Rendez-vous le 10 octobre à Beaubourg, de 10h30 à 21h, place Edmond Michelet pour vivre en live l’expérience immersive #dansmatete et découvrir quelle pathologie a inspiré cet événement inédit.

Plus d’informations : www.facebook.com/dansmatetele10octobre/

Halte aux préjugés :

  • La schizophrénie est une maladie mentale qui touche près de 600 000 personnes et 3 millions de proches en France. Cette maladie se déclare en général chez les 15-25 ans (8 000 à 10 000 nouveaux jeunes par an). Source : INSERM
  • La schizophrénie est une maladie qui est extrêmement méconnue du grand public qui ne sait pas réellement en reconnaître les symptômes. Elle effraie alors que contrairement aux idées reçues, les malades souffrant de schizophrénie sont beaucoup plus souvent victimes qu’auteurs de violence, en raison de leur vulnérabilité (isolement, précarité).
  • La schizophrénie n’est pas un dédoublement de la personnalité, c’est une pathologie grave qui nécessite une prise en charge médicale et un accompagnement régulier afin d’aider ces personnes touchées par la maladie à se reconnecter avec leur environnement. Une prise en charge précoce de la maladie permet d’améliorer le pronostic.
  • Une meilleure connaissance et davantage d’informations pour contribuer à la destigmatisation auprès du grand public, afin que le regard des autres ne soit plus un poids supplémentaire pour les personnes vivant avec la maladie.