Version imprimable de cette page Version imprimable

Communiqué

Usagers et professionnels réitèrent la demande d’un calendrier pour la loi Psychiatrie et Santé Mentale

le 24 septembre 2010 -

À l’occasion du mouvement du 28 septembre, usagers et professionnels réitèrent leur demande d’un calendrier pour le loi psychiatrie et santé mentale annoncée par le Président de la République.

À l’occasion du mouvement du 28 septembre, usagers et professionnels réitèrent leur demande d’un calendrier pour le loi psychiatrie et santé mentale annoncée par le Président de la République.

Usagers patients, familles et professionnels représentés par les organisations soussignées tiennent à rappeler qu’elles partagent l’essentiel des préoccupations du mouvement du 28 septembre des professionnels de la psychiatrie.

C’est pourquoi elles réitèrent avec insistance à cette occasion, leur demande de calendrier pour la loi psychiatrie et santé mentale annoncée par le Président de la République, loi s’appuyant sur ce qui fonde sa spécificité "le secteur ", et la mise en oeuvre d’un plan prenant véritablement toute la mesure des spécificités des besoins des usagers concernés, loi globale définissant les orientations indispensables à la réforme de la loi de 90, à l’organisation du dispositif de soins et de prévention et à ses modalités de financement.

Les rapports LARCHER, COUTY et MILON ont tous souligné cette même nécessité d’une loi globale spécifique, et le député Guy Lefrand, rapporteur du projet de loi réformant la loi de 90 sur les soins sans consentement, a récemment confirmé, au nom du groupe UMP, ce besoin d’ajouter au projet de loi présenté au législateur, un nouveau chapitre sur l’organisation des soins, la prévention, le dépistage et la recherche.

En effet, chacun peut comprendre que ce projet de loi sur les soins sans consentement, est inapplicable s’il ne s’inscrit pas dans un cadre législatif précisant clairement l’organisation du dispositif de soins et de prévention responsable de sa mise en oeuvre.

Dans un souci de dialogue, cette situation conduira les organisations d’usagers patients, familles et professionnels soussignées à prendre dans les prochains jours, l’initiative de délégations conjointes auprès des élus au niveau local et national, pour leur exprimer leurs attentes, leurs inquiétudes et leur détermination pour que notre pays se dote enfin pour les populations concernées, d’un dispositif de soins et de prévention alliant qualité, efficience et sécurité, et digne de ses valeurs éthiques.

Paris, le 24 septembre 2010

Signataires :

  • M. Jean CANNEVA
    Président de l’Union Nationale des Amis et FAmilles de Malades psychiques (UNAFAM)
    Tél 01 53 06 30 43
  • Mme Claude FINKELSTEIN
    Présidente de la Fédération Nationale des Associations d’(Ex) Patients en Psychiatrie (FNAPSY)
    Tél 01 43 64 85 42
  • Dr Yvan HALIMI
    Président de la Conférence des Présidents des Commissions Médicales d’Etablissement des Centres Hospitaliers Spécialisés (CME CME Commission Médicale d’Etablissement (médecins plus équipe de direction) -CHS)
    Tél 02 51 09 72 92

Contact presse :