Unafam 56 - Morbihan
Version imprimable de cette page Version imprimable

Un film tourné au centre de Billiers : "Eloge de la fragilité"

Présentation du film par le réalisateur : "… À l’orée d’un village de Bretagne, une centaine de personnes psychotiques vivent et réapprennent à travailler. J’en ai rencontré quelques uns, je me suis assis et nous nous sommes parlés simplement et parfois c’est terrible et tellement fragile. Ce film court en est l’éloge."

Extraits d’articles du Télégramme de Brest :
"À l’occasion des 50 ans du Centre de postcure et de réadaptation de Prières à Billiers, Éric Pittard a réalisé un film de 26minutes : « Éloge de la fragilité » … L’occasion pour le public de venir découvrir cette oeuvre résonnante d’émotion et de respect. Le réalisateur a su, à travers la poésie de ses images, capter les sentiments et les douleurs de ces « stagiaires » souffrant de schizophrénie ou de troubles bipolaires.

Après le dur travail d’acceptation de la maladie et le bouleversement qu’elle impose dans leur vie, ces malades doivent vivre avec une douleur intérieure que le réalisateur réussit à capter. Le but du réalisateur et d’Éric Basély, directeur médical du centre, est de montrer grâce à ce document ce qui se passe à l’intérieur du centre …"

"… J.-Y. Hindré, directeur du Moulin vert de Sarzeau et de l’ESAT ESAT Etablissement et Services d’Aide par le Travail (ex CAT médico-social). (Etablissement et service d’aide par le travail), d’Arzon, précisait que « ce film est particulièrement adapté à un large public pour destigmatiser la maladie mentale. Il porte sur elle un regard différent plein d’humanité, de perception et d’intimité. Nous devons reconnaître la maladie pour mieux la dominer et réfléchir aux soins les mieux adaptés. » Le docteur Basely, du centre de postcure et de réadaptation de Billiers (CPR), estime que « ce film humaniste livre un message d’altérité dans lequel le spectateur doit s’enrichir. Grâce aux témoignages de vérité on se rend compte que l’on a beaucoup à apprendre au fil du temps. Le film appelle à la curiosité par l’émotion. L’objectif est atteint par la parole portée par des personnes pas entendues ou mal entendues. »

Pour connaitre ce qui est fait à Billiers, suivre ce lien.

Pour découvrir ce film, suivre ce lien.