Unafam Aquitaine
Version imprimable de cette page Version imprimable

Psycyclette 2015

Psycyclette est un rallye cycliste organisé par l’Unafam où deux équipes partant d’Abbeville et de Toulouse se rejoindront à Paris pour faire entendre la voix des personnes atteintes de troubles psychiques et de leurs proches.

Psycyclette : édition 2015

L’Unafam lance la seconde édition de Psycyclette, un événement destiné à faire connaître les troubles psychiques dans un esprit cyclotouriste à travers un rallye-vélo de plus de 1 000 kilomètres à travers la France, entre Picardie et Midi-Pyrénées.

Destigmatiser les maladies psychiques à travers le sport

Pour la première fois en 2014, l’Unafam a organisé Psycyclette, une formidable aventure humaine pour faire changer le regard posé sur les personnes en situation de handicap psychique. Un défi audacieux a été relevé : rallier Toulouse aux portes de Paris (Alfortville) à bicyclette en 8 étapes, en faisant participer des personnes souffrant de troubles psychiques, des soignants, des bénévoles de l’Unafam et des cyclotouristes avertis. Plus de 800 km parcourus et un même constat : les côtes sont difficiles pour tout le monde, qu’on soit malade ou pas ! A chaque étape, les "psycyclistes" sont allés à la rencontre de nos concitoyens afin de parler de leur initiative et briser les tabous sur les maladies psychiques. Chaque étape est une occasion de parler de santé mentale et de témoigner des parcours semés d’embûches des malades.

Si vous le souhaitez, vous pouvez soutenir Psycyclette en participant au financement d’une partie des frais d’hébergement et de repas des "psycyclistes" et des accompagnateurs en faisant un don et en invitant votre famille, vos amis et collègues sur cette page. Un immense merci !

Contribuer au rétablissement des personnes atteintes de troubles psychiques.

Psycyclette, c’est aussi permettre à certains malades de se « rétablir » en faisant du sport et de participer, en fonction de leurs possibilités physiques, à la totalité ou à une partie du parcours, encadrés par des professionnels du domaine de la psychiatrie. Participer ou encourager les "psycyclistes" à chaque étape de deux parcours

Nouveau défi pour cette édition 2015 : un second parcours "Nord" est inauguré cette année entre Abbeville et Paris. Il rejoindra celui partant de Toulouse le 24 juin à Paris. Au total, plus de 200 personnes vont rouler pour et avec les malades psychiques.

Les villes traversées par le parcours Sud (du 17 au 24 juin 2015) : Toulouse, Agen, Bergerac, Angoulême, Poitiers, Tours/Amboise, Orléans, Rambouillet, Paris.

2 étapes en Aquitaine : Jeudi 18/06 Agen  Bergerac 103 km 1330 m Vendredi 19/06 Bergerac  Angoulême 124 km 1100 m

Les villes traversées par le parcours Nord (du 21 au 24 juin 2015) : Abbeville, Amiens, Beauvais, Cergy Le Haut, Paris.

L’arrivée des deux équipes aura lieu le 24 juin à 17h au Sénat à Paris sous le parrainage de Monsieur Gérard Larcher, Président du Sénat.

Témoignage de Michel, organisateur de Psycyclette "Sur notre chemin, nous avons trouvé de très beaux paysages, mais aussi des hommes et des femmes. J’ai le souvenir d’un grand gaillard qui pleurait sur son vélo en disant "Je l’ai fait !". Rien que pour ce garçon, je pense que cet événement est un succès."

Témoignage d’Adrien, participant en 2014 "J’ai pensé que c’était un très beau projet et j’ai été très content qu’on puisse y participer en tant que malade psychique. Il représente un peu notre vie, avec des hauts et des bas. Dans ce parcours, il y a des montées et des descentes. Les premières étapes étaient difficiles. A partir de la cinquième étape, c’était plus facile : c’était du plat. Cela représente un peu le moment où ça va mieux dans ma vie, dans notre vie, où c’est beaucoup plus facile d’avancer quand on se sent mieux. Pouvoir se sentir bien quand on est malade, c’est important."

Témoignage de Nicole, accompagnatrice sur l’édition 2014 "La plus belle récompense fut d’écouter la parole, le récit, l’histoire des participants. A l’arrivée il n’y avait plus des patients, des soignants, des encadrants ; il n’y avait plus que des usagers de la route, ceux qui avaient osé, ceux qui l’avaient fait et ceux qui avaient assisté à leurs exploits" !

Informations et inscriptions :