Unafam 37 - Indre-et-Loire
Version imprimable de cette page Version imprimable

Lumière sur la Santé Mentale et les Troubles Psychiques

Compte rendu du rassemblement du 29/11/2013 devant la mairie de Tours :

Rassemblement du 29 novembre : 1ère édition réussie pour La Grande Cause

Le rassemblement « Lumière sur la Santé mentale et les Troubles psychiques » du 29 novembre à l’appel du Collectif* pour faire de la Santé mentale et des Troubles psychiques la Grande cause 2014 est une grande première pour l’Unafam, mais aussi une grande première dans le domaine de la santé mentale et de la psychiatrie. Il a été le premier rassemblement citoyen mêlant usagers, familles, soignants, structures et grand public. L’Unafam s’est fortement mobilisée pour en faire un bel événement.

L’objectif était de faire connaître le collectif et sa volonté de faire de la santé mentale la grande cause 2014. Il s’agissait aussi de faire prendre conscience de l’importance de la santé mentale et de ses enjeux pour chacun de nous.

A Paris, Place de la Bastille, lampes de poche ou frontales, cercles phosphorescents en colliers ou en bracelets, bâtons lumineux et guirlandes de noël étaient au rendez-vous, bercés par une chorale sous le chapiteau dressé sur la place, et des tam-tams grâce à la présence des adhérents de GEM GEM Groupe d’Entraide Mutuelle . Des slogans étaient diffusés au mégaphone par les participants « Santé mentale, priorité sociale ! ». Enfin, la presse était présente et nous nous en réjouissons.

Nous saluons également les délégations de l’Unafam qui ont illuminé Tours et Montpellier au cours de cette même soirée et ont donné à notre appel une dimension nationale.

Nous vous attendons encore plus nombreux les années suivantes puisque cette manifestation est appelée à devenir un rendez-vous annuel auquel nous espérons compter de plus en plus de participants afin de faire entendre haut et fort notre voix et celles de nos proches malades.

Retrouvez toutes les photos de ces rassemblements sur notre page Facebook(page publique ouverte à tous, sans obligation d’inscription), ainsi qu’un reportage vidéo de la Gazette Santé sociale sur le rassemblement à Paris

Comment nous avons préparé tout cela à Tours

Lors du groupe de parole du 18 novembre 2013, Marie-Françoise , Marie-Claude et Catherine décident d’organiser le rassemblement proposé par UNAFAM Paris à Tours. Excellente initiative ! Mais il ne reste que dix jours pour s’organiser !

Très vite, nous obtenons les autorisations, puis les invitations sont envoyées à tous nos adhérents, Mairie, Conseil Général, MDPH MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées.

Pour en savoir plus, cliquez sur le sigle.
, Conférence de territoire, tous les services psychiatriques, GEM GEM Groupe d’Entraide Mutuelle , Mutualité, l’Udaf UDAF Union Départementale des Associations Familiales.

Cliquez pour en savoir plus.
… L’heure et le lieu sont changés sur l’invitation parisienne pendant que Radio Saint Martin nous accorde un entretien et que France bleue diffuse la nouvelle…

C’est confirmé le rassemblement se tiendra de 18h à 19h, Pace Jean Jaurès à Tours !

Marie-Françoise, Marie-Claude, Catherine et Chantal préparent toutes les affiches, les banderoles ; les documents à distribuer et les pétitions. Nous réservons un amplificateur de voix.

Vendredi 29, à 17h30 les premiers manifestants arrivent avec leur lumière.

La place centrale de Tours est illuminée pour les fêtes et l’ambiance est joyeuse. Affiches, panneaux et banderoles sont installées sur les marches de l’hôtel de ville. Les pétitions sont distribuées aux volontaires, l’excitation se sent… Dix huit heures !

Françoise notre Présidente explique l’objectif du rassemblement et rappelle les missions de l’UNAFAM. 

Marie-Françoise à son tour donne des informations sur les millions de personnes concernées en France et rappelle qu’au même moment des centaines de gens se réunissent à Paris, à Montpellier, à Mulhouse…

Vers Dix huit heures trente, Catherine dénombre soixante deux personnes. Nous attendons encore les soignants et les jeunes. Les signatures augmentent. Les arguments s’adressent à tous, adolescents, personnes âgées et couples avec enfants… Nous rencontrons les "j’ai pas l’temps", les "j’ai pas d’argent", les "on peut pas signer pour tout" mais surtout les gentils, les sensibles, les motivés, ceux qui savent de quoi on parle et ceux qui découvrent !

La journaliste de la Nouvelle République arrive et prend quelques photos. Elle va nous écrire un bel article, c’est sûr ! Le docteur Royer de l’’hôpital Bretonneau, Sylvie Duverger de Profamille, quelques Présidents d’autres associations manifestent leur solidarité. Reconnaissance ! Nous ponctuons avec le porte-voix d’autres informations. Le temps passe vite.

A 19h onze feuilles sont remplies de signatures, merci ! Ces nouveaux feuillets viendront rejoindre les onze premières adressées en Mars.

Il faut quitter les lieux ; pancartes, banderoles et affiches sont roulées, pliées dans les voitures.

Cette manifestation était pour nous un baptême du feu. Nous recommencerons.