Version imprimable de cette page Version imprimable

Lettre de la Présidente mars 2018 : Merci aux bénévoles de l’Unafam

le 16 mars 2018 -

"Je souhaitais prendre ce temps pour remercier tous ceux qui agissent, s’impliquent pour les familles et les malades."

Sans les 2000 bénévoles de l’Unafam nous ne pourrions pas :

  • Assurer le soutien des familles par un accueil dans tous les départements, des groupes de parole (plus de 300 sur le territoire) et des dispositifs tels que Prospect (atelier pour apprendre à faire face à la maladie d’un proche).
  • Représenter les usagers patients et familles dans les différentes instances : Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées.

    Pour en savoir plus, cliquez sur le sigle.
    ), Commissions des Usagers (CDU CDU Commission Des Usagers.

    Remplace les CRUQ ou CRUQPC
    ), Commissions Départementales des Soins Psychiatriques (CDSP CDSP Commission Départementale des Soins Psychiatriques ) et toutes les autres instances, tant nationales (ministères) que régionales (Agences Régionales de Santé - ARS ARS Agence Régionale de Santé

    Cliquez pour en savoir plus
    ) et départementales du sanitaire et du médico-social.
  • Informer les familles avec des actions décentralisées telles que la journée sur les troubles psychiques, la journée École et troubles "psy" (objectif : guider les parents), mais aussi avec des revues et des guides.
  • Déstigmatiser la maladie psychique avec en particulier les Semaines d’Information sur la Santé Mentale (SISM) qui ont lieu actuellement sur tout le territoire, Psycyclette, un parcours cyclotouriste organisé annuellement par l’Unafam depuis 2014, des colloques, des conférences, des relations avec la presse, avec les organes de contrôle et de défense des usagers.

Par ailleurs, être bénévole à l’Unafam suppose des formations nationales et un accompagnement local. Aussi, à nos actions citées ci-dessus s’ajoute la réalisation d’actions de formation portées par des bénévoles (et des professionnels). De même, l’organisation du fonctionnement des délégations et du national repose en grande partie sur le bénévolat.

Je souhaitais prendre ce temps pour remercier tous ceux qui agissent, s’impliquent pour les familles et les malades.

Il n’y a pas de "petit bénévolat", chacun donne en fonction de ses compétences (secrétariat, communication, accueil, formation…). Je vous engage à venir nous rejoindre, il y a beaucoup à faire pour les familles et leurs proches vivant avec des troubles psychiques.