Version imprimable de cette page Version imprimable

Lettre de la Présidente avril 2017 : battante pour tous

le 14 avril 2017 -

Battante pour tous

Ces dernières semaines, notre énergie a été mobilisée pour que soient concrétisés au mieux les engagements pris par le gouvernement lors du Comité Interministériel du Handicap en décembre dernier (et avant les prochains changements politiques).
Je rappelle que notre action vise à répondre aux diverses problématiques des personnes vivant avec des troubles psychiques. Attention aux malades âgés, mais aussi aux plus jeunes, à ceux en situation de handicap mais aussi à ceux en risque de handicap, à ceux dans les familles comme à ceux incarcérés. Aux divers besoins en terme de logement, de compensations, de soins de qualité.

Ce qui vient d’aboutir :

  • Dans le domaine du respect des droits des patients en psychiatrie et de leur dignité : les recommandations (HAS) et une circulaire sur l’isolement et la contention, afin de mieux cadrer cette pratique, et surtout la prévenir.
  • Au niveau de l’accès de la population à un ensemble de dispositifs et services, le décret sur le Projet Territorial de Santé Mentale qui fixe des priorités, essentiellement celles que nous avons portées.
  • La modification partielle du référentiel d’accès à la PCH afin de prendre mieux en compte la situation des personnes en situation de handicap psychique (en cours).
  • La réalisation du guide d’appui aux MDPH MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées.

    Pour en savoir plus, cliquez sur le sigle.
    , pour mieux répondre aux difficultés rencontrées par les équipes des MDPH MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées.

    Pour en savoir plus, cliquez sur le sigle.
    dans l’évaluation des situations et besoins de compensation des personnes ayant des troubles psychiques.
  • Les créations, en 2017, de 300 places en Maison relais et 500 places en Résidence accueil.

Ces travaux sont complémentaires de nos engagements pour soutenir la recherche (prochain colloque : prévenir la transition vers la schizophrénie), de ceux pour accueillir les parents d’enfants ayant des troubles psychiques et psychologiques, car l’Unafam se doit d’être battante pour le présent… et battante pour l’avenir.