Version imprimable de cette page Version imprimable

Contribution Unafam à la Stratégie Nationale de Santé 2017-2022

le 10 novembre 2017

Octobre 2017

Enjeux et Contexte

La psychiatrie et la santé mentale sont un réel enjeu pour notre système de santé.

  • Cinq des dix pathologies les plus préoccupantes au 21ème siècle concernent la psychiatrie
  • Ces pathologies sont l’une des premières causes d’invalidité et d’arrêts maladie de longue durée
  • Le poids de la santé mentale sur le budget santé atteint 19,3 milliards d’euros en 2015 avec une augmentation de 2,3% en moyenne chaque année entre 2012 et 2015.

Les moyens mis en œuvre pour répondre à cet enjeu de société et de santé publique n’ont pas permis d’atteindre les objectifs fixés par le dernier plan psychiatrie santé mentale. Malgré les évolutions, les plans successifs, malgré d’importants changements dans l’organisation des soins, les dysfonctionnements sont nombreux. Une politique de santé publique doit être engagée :

  • pour réduire les inégalités territoriales tant dans l’offre de soins que dans les ressources de l’accompagnement social et médicosocial
  • pour gagner en efficience dans la prise en charge des psychoses et dans les constructions des parcours des personnes qui sont atteintes de maladies psychiatriques.

Le rapport de Mr Laforcade et celui du sénat sur la pédopsychaitrie confirment l’importance d’élaborer des mesures concrètes, adaptées aux besoins des personnes à tous les âges de la vie.

Ces réponses doivent être multiples pour s’adapter à la variété des situations. Elles demandent synergie et complémentarité de l’ensemble des acteurs des secteurs sanitaire, social et médicosocial. Elles doivent se construire avec les personnes concernées et leurs aidants.

La stratégie nationale de santé est aussi l’occasion de répondre à la convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées ratifiée par la France en 2010.

Cliquez ici pour lire le contenu


Fichier PDF - 532.4 ko