Version imprimable de cette page Version imprimable

Accueil

Lettre de la Présidente mai 2017 : Revaloriser l’AAH… pourquoi pas

Revaloriser l’AAH AAH Allocation Adulte Handicapés … pourquoi pas

Emmanuel Macron, notre nouveau Président de la République, a indiqué pendant la campagne présidentielle qu’il souhaite : " revaloriser l’allocation pour les personnes en situation de handicap, qui est inférieure au seuil de pauvreté… je ne veux plus personne en situation de handicap qui soient sans solution ".

Nous non plus nous ne voulons plus de personnes vivant avec des troubles psychiques sévères, sans solution.

Nous voulons des logements accompagnés, des structures d’hébergement lorsque c’est nécessaire, nous voulons un accès aux activités dans la cité, aux Groupes d’Entraide Mutuelle (GEM GEM Groupe d’Entraide Mutuelle ), clubs culturels ou sportifs, à l’école inclusive, au travail dans les établissements et services d’aide par le travail (ESAT ESAT Etablissement et Services d’Aide par le Travail (ex CAT médico-social). ) ou Entreprises adaptées (EA) au handicap psychique, aux emplois en milieu ordinaire, avec un soutien dans la durée.

Nous voulons que nos proches aient accès à la Prestation compensatoire du handicap (PCH), par une évaluation adaptée au handicap psychique, pour des aides à domicile, un accompagnement de tous les jours, lorsque cela est essentiel.

Nous voulons des soins de qualité, l’accès aux bonnes pratiques professionnelles et aux données actualisées de la science, tant dans le domaine de la psychiatrie que des soins somatiques. Nous voulons pour tous, mais encore plus pour les plus jeunes, des soins, un accompagnement dès les premiers symptômes, pour réduire ou éviter le handicap…

Nous voulons des moyens pour la recherche.

Nous voulons un soutien pour les familles et les associations d’usagers et de familles.

La revalorisation de l’Allocation adulte handicapé (AAH AAH Allocation Adulte Handicapés ) ne suffit pas.

Alors, c’est à chacun d’entre nous, de diffuser auprès des candidats aux législatives, notre plaidoyer pour un plan psychique réalisé avec Santé Mentale France et Aire, et soutenu par PromesseS, la Fondation Denicker, et l’ADESM.

 
 

Psycyclette 2017

Bandeau Psycyclette


Rejoignez une belle histoire, roulez pour les personnes vivant avec des troubles psychiques !

Du 20 au 27 juin 2017, l’Unafam organise la quatrième édition de Psycyclette. Psycyclette, c’est un Tour de France de 2000 km contre les idées reçues et un défi audacieux : traverser la France à vélo en faisant participer des personnes vivant avec des troubles psychiques, des soignants, des bénévoles de l’Unafam et des cyclotouristes avertis.
Plus de 200 « psycyclistes » iront à la rencontre des habitants de chaque ville traversée, afin de parler de leur initiative et de briser les tabous sur les maladies psychiques à travers des manifestations festives.

2 grands objectifs

  • Pour les malades : leur permettre de faire du sport et de participer, en fonction de leurs possibilités physiques, à la totalité ou à une partie du parcours, encadrés par des professionnels du domaine de la psychiatrie et/ou accompagnés par un proche.
  • Pour le grand public : l’informer et échanger sur la santé mentale, l’accompagnement des malades psychiques, la lutte contre la stigmatisation.

4 parcours

Départ
Versailles le 20 juin

Arrivées
Caen le 23 juin
Angers le 24 juin
Gap le 24 juin
Toulouse le 27 juin

22 villes traversées

Accueillez Psycyclette aux étapes des parcours  !
Que ce soit dans une ville-étape près de chez vous ou au départ de Versailles, n’hésitez pas à bloquer la date dans vos agendas pour acclamer nos valeureux cyclotouristes lors de leur arrivée !
A l’arrivée de chaque ville-étape, un accueil festif est réservé aux participants. Le public est amicalement convié aux différentes manifestations organisées par les bénévoles en lien avec les municipalités, des clubs sportifs ou des structures médico-sociales : animations musicales, prises de parole par les élus et les participants, repas conviviaux, animations culturelles et sportives…

  • LE 20 JUIN : Chartres, Etampes, Ivry-la-Bataille
  • LE 21 JUIN : Mamers, Beaumont-le-Roger, Chalon-sur-Saône, Vendôme
  • LE 22 JUIN : Lyon, Saumur, Lisieux, Sablé-sur-Sarthe
  • LE 23 JUIN : Ancenis, Caen, Fontenay-le-Comte, Valence
  • LE 24 JUIN : Angers, Royan, Gap
  • LE 25 JUIN : Libourne
  • LE 26 JUIN : Villeneuve-sur-Lot
  • LE 27 JUIN : Toulouse

Le départ des 4 équipes aura lieu le 20 juin à 10h à Versailles, Cour de la Maréchalerie, 2 avenue de Paris.

Participez au défi en aidant les participants !

Vous pouvez aussi soutenir Psycyclette en participant au financement des frais d’hébergement et de repas des « psycyclistes » en ouvrant une page de collecte et en invitant votre entourage à faire de même sur la page de financement participatif de Psycyclette 2017. Chaque don bénéficie d’une déduction fiscale à hauteur de 66% pour les particuliers (60% pour les personnes morales).

 
 

Recueil des bonnes pratiques dans les dispositifs de logements accompagnés

Le droit au logement a été affirmé dans d’importants textes internationaux : La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, la Charte Sociale Européenne de 1961. La France a reconnu le droit au logement, notamment par la loi du 31 mai 1990 et la loi du 5 mars 2007 dite loi DALO.

Beaucoup a été fait mais beaucoup reste à faire quant à l’effectivité de ce droit.

Lire la suite

 
 
 

L’UNAFAM, SANTE MENTALE FRANCE ET AIRE lancent un appel aux candidats à l’élection présidentielle pour qu’un véritable plan psychique soit intégré dans leurs programmes

Pour signer la pétition pour un véritable "plan psychique" dans les programmes des candidats à la présidentielle, cliquez ici



En France, 2 millions de personnes vivent avec des troubles psychiques sévères et persistants. Les maladies psychiques représentent 5 des 10 pathologies les plus préoccupantes du 21ème siècle.

Quel que soit le gouvernement, les moyens mis en place jusqu’alors pour répondre à cet enjeu de société et de santé n’ont pas été à la hauteur. Les personnes vivant avec des troubles psychiques peinent à accéder aux soins, aux droits sociaux, à l’éducation, au logement, à l’emploi, c’est-à-dire à une citoyenneté pleine et entière.

L’Unafam (Union des familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques), la fédération Santé Mentale France et l’association AIRE (Association des ITEP et de leurs réseaux) se sont unis pour demander aux candidat(e)s à la présidence de la République de prendre en compte cette problématique de santé publique.

CAR, IL Y A URGENCE A METTRE EN PLACE UN VÉRITABLE PLAN PSYCHIQUE S’APPUYANT SUR :

  1. une programmation budgétaire à la hauteur des besoins,
  2. un engagement sur des échéances réalistes et réalisables,
  3. des indicateurs pour évaluer objectivement,
  4. une autorité vraiment responsable de la mise en œuvre,
  5. un suivi et une évaluation sérieuse avec les parties prenantes telles que les associations.

Les trois associations ont adressé aux candidats déclarés un plaidoyer présentant un état des lieux sur cette situation bien connue mais toujours aussi anormale et les axes prioritaires pour répondre à l’enjeu de société et de santé

L’Unafam, Santé Mentale France et Aire forment le vœu que l’appel soit entendu, car c’est vital pour les 2 millions de personnes concernées et les 3 millions de personnes qui vivent à leurs côtés.

Pour appuyer cet appel, les 3 associations lancent une pétition « Pour un véritable plan psychique dans les programmes des candidats à l’élection présidentielle » sur la plate-forme www.change.org .

Pour signer cette pétition, cliquez sur l’image ci-dessous :

JPEG - 41.6 ko
JPEG

Pour télécharger le bloc-marque, cliquez ici


Communiqué de presse plaidoyer plan psychique 2017
Fichier PDF - 223.3 ko

Plaidoyer pour un plan psychique 2017 - Unafam - Santé Mentale France - Aire
Fichier PDF - 484.5 ko
 
 

L’Unafam

L’Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques, créée en 1963, est reconnue d’utilité publique.

L’Unafam regroupe plus de 15 000 familles, toutes concernées, avec pour objet de :

  • s’entraider et se former
  • agir ensemble dans l’intérêt général
    L’Unafam est présente dans toute la France, à travers 100 délégations départementales et 300 sites d’accueil de proximité.

1 700 bénévoles y travaillent et y assurent ainsi :

L’entraide et la formation par :

  • l’accueil dans les permanences locales
  • l’information des familles

L’action dans l’intérêt général par :

  • l’orientation vers les lieux de soins ou d’insertion
  • la représentation des usagers dans les instances médicales, médico-sociales et sociales
  • la participation auprès des instances consultatives chargées de définir la politique de santé mentale
  • la promotion et le soutien à la création de structures d’accompagnement
  • la promotion de la recherche